Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Antoinette Fouque, du MLF à l'AFD

Antoinette Fouque (Visiter la page Elle.fr sur Antoinette Fouque) s’est battue toute sa vie pour que le droit des femmes progresse. Soutenue par quelques militantes, la jeune femme met en marche le MLF, Mouvement de libération des femmes). Au début des années 80, Antoinette Fouque part pour les USA et s'éloigne du Mouvement de libération des femmes. Le mouvement, à ce moment en proie à des querelles intestines, perd de l’influence.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque

L'AFD lancée par Antoinette Fouque est toujours dynamique aujourd’hui et se positionne à gauche. L'AFD se bat pour empêcher la poussée de tous les extrémismesparce que les droits des femmes se trouvent toujours menacés actuellement. A Strasbourg, elle est vice-présidente de la commission des droits de la femme. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie est une organisation créée sous la houlette d'Antoinette Fouque à l'occasion du bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Antoinette Fouque, de l’enseignement à la psychanalyse

C’est au début de la décennie 1970 qu’Antoinette Fouque débat au sujet de la sexualité de la femme sous la houlette de la philosophe Luce Irigaray. Son directeur de thèse n'est autre que Roland Barthes. La jeune femme décroche un Diplôme d'études approfondies (DEA). C’est à cette époque qu’elle côtoie la théoricienne féministe Monique Wittig. En plus de sa profession d’enseignante, Antoinette Fouque oeuvre en tant que critique avec des sociétés d'édition. Le cercle nommé Psychanalyse et Politique, courant fondateur du Mouvement de libération des femmes, le MLF, a été créé par cette grande militante.

Antoinette Fouque a été à bonne école puisque son père était un syndicaliste. Dans les années 60, elle donne naissance à son premier enfant. Elle prend à ce moment conscience des problèmes que doit affronter une femme lorsqu’elle doit assumer ses mission d'épouse et de maman alors qu'elle travaille. La jeune femme étudie d'abord en région PACA puis rejoint la capitale. La Marseillaise se marie quand elle est à l'université. Marseille a vu naître Antoinette Fouque en 1936.

Les lecteurs ont connu de nombreux auteurs grâce à la société d’édition d’Antoinette Fouque, qui propose des centaines d'ouvrages consacrés à la création féminine. Elle inaugure une première boutique dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris et y présente les livres rédigés par des femmes. Au début des années 70, elle crée sa société d'édition, Les Editions des femmes, et à la même époque les Librairies des femmes sur Lyon, Marseille et Paris.

Antoinette Fouque, théoricienne et auteur

En 2013, elle a dirigé la rédaction du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel rend hommage aux femmes qui ont été écartées de l'Histoire depuis 40 siècles. Antoinette Fouque utilise le terme "féminologie", dès lors qu'elle déteste les "-isme" qui renvoient à une théorie. L'écrivaine fait la lumière sur la féminologie au fil de plusieurs ouvrages. La lutte d’Antoinette Fouque ne cède pas aux tentations de l'activisme à outrance, elle soutient son attachement à la maternité.